Sacred Love
May
26
2004
Paris, FROlympia
With Nelly McKay
0
share

Sting est devenu bien sérieux...

Sting est devenu bien sérieux...

Pour Sa Premiere date parisienne, mardi soir à l'Olympia, Sting avait toute une pharmacie posée devant lui : quelques sprays pour la gorge, des gobelets remplis de différentes boissons orangées, et m?me une tasse fumante de tisane. "Ma voix n'est pas terrible ce soir, s'excusait-t-il à mi-concert, et en francais s'il vous plait, avant d'entamer 'Roxanne', un de ses succès d'antan avec le groupe Police. Alors je compte sur vous pour chanter ce mont Blanc de ma carrière."

L'Olympia, bondé jusqu'au 30 mai, ne s'en est pas privé, réservant le meme accueil à ses plus anciennes compositions : 'Every Breath You Take' et 'Walking on The Moon', dans une cocasse version jazz. Le jazz, c'est toute une histoire chez Sting. "Je rois etre arrivé à une certaine compréhension de son esthétique, suffisamment pour avoir un langage commun avec ceux qui la pratiquent", raconte-t-il d'ailleurs dans son autobiographie, 'Broken Music'.

Résultat, depuis qu'il évolue en solo, le quinquagénaire ne cesse d'injecter dans sa pop des sonorités et des tics jazz. Parfois, c'est réussi, comme avec 'Englishman in New York'. D'autres fois, a patine... Restent, heureusement, quelques tubes comme 'Fields of Gold', 'Fragile' et meme 'Desert Rose', fragments du talent d'un formidable mélodiste qui, à force de refuser la facilité, s'est engoncé dans un regrettable sérieux. Sting en concert demain soir et jusqu'au 30 mai à l'Olympia, 28, boulevard des Capucines, Paris IX.

(c) Le Parisien by Sebastian Catroux

COMMENTS 0