SHOW REVIEW

Sting et ses '' 'Symphonicities' '' à l'Arena de Genève...

A l'heure où les nouveautés musicales sont blindées de sons les plus électroniques les uns que les autres, Sting revient sur le devant de la scène avec un album de reprises mises à la mode de la musique classique. Dimanche dernier, l'artiste anglais a présenter cet opus, sobrement nommé 'Symphonicities', à l'Arena de Genève.

C'est vers 19h que le spectacle a commencé. Aux premiers abords, le spectateur a tout devant lui pour être quelque peu impressionné ; le Royal Philharmonic Concert Orchestra fait son entré, suivit de Sting. Là commence ce qui va s'apparenter à deux heures de course entre beauté musicale et teinte d'ennui. Car si le projet du chanteur du groupe anglais The Police convainc par la beauté des arrangements, par la mise en scène et des effets visuels, il n'est malheureusement pas parfait. Comme une montagne russe, l'Orchestre et Sting nous ont tantôt emmené dans des univers bluffant, tantôt vers des moments moins enthousiasmant. Et ceci principalement dû à la longueur du concert et à la présence de certains morceaux qui semblaient être présents pour occuper le temps. Mais ne nous affolons pas, car dans l'ensemble c'est à une belle soirée qu'a assisté students.ch

Car oui, malgré les quelques moments de relâche, Sting a marqué les esprits du public dimanche dernier. Tout d'abord, le choix du répertoire. Il n'y a pas de mystère, un des ingrédients d'un concert comblant la foule est une sélection de morceaux répondant à ses attentes. De 'Shape Of My Heart' à 'Every Breath You Take' en passant par 'Englishman in New York', tout ses plus grands hits étaient présents. Mais c'est surtout sur 'Roxanne' que l'émotion fût à son comble et que la beauté de l'Orchestre a vraiment été mise en valeur. Dans un autre registre, Sting a également repris 'Desert Rose' morceau aux teintes d'orient originalement chanté avec le musicien algérien Cheb Mami. Sur cette reprise, l'alliance du classique et des ambiances orientales a été faite avec subtilité et une séduisante douceur qui ont ravi le public genevois.

Sting a osé un projet audacieux. Sans tomber dans l'excès, ni effacer l'émotion de son répertoire, il a offert une soirée agréable même si quelque peu tirée en longueur. A la fin du concert, le public a rendu la monnaie de sa pièce au chanteur anglais en lui offrant, à plusieurs reprises, des standing ovations à la taille de sa carrière.

On voit laisse sur un extrait du concert, filmé par un des spectateurs.

© Students.ch

(0) Reviews and Comments